Astro et Team Fontt, vers un premier sacre brésilien ?
#Pro League

Il a connu le premier Six Invitational avec Santos Dexterity, possède l'un des niveaux de jeu les plus élevés en terme de Skill et d'AIM, et tentera de remporte...

Willkey and ENCE, to lift the spell
#Pro League

He is the In-game Leader of ENCE, a team with many faces. Always qualified for the Pro League LAN since its first edition  but unable to win a single game  in 5...

Julio et Black Dragons pour donner son premier titre au Brésil
#Pro League

Il est passé par BRK et joue désormais pour un autre grand de LATAM, est considéré comme le meilleur support de sa scène et représentera le Brésil avec son équi...

Easilyy and 1nFamy, to extend a dream season
#Pro League

After avoiding to return to Challenger League throughout the last season's relegations, 1nFamy, lead by Easilyy, made it to the Pro League finals thanks to a ve...

Fabian and Penta, Road to legend
#Pro League

He is the captain of Penta, the two times wold champion organization, and knows his roster better than anyone. Fabian "Fabian" Hallsten is willing to write his...

Falko, le nouveau départ d'un champion
#Pro League

Il est le seul joueur à avoir remporté la Pro League avec deux structures différentes, l’un des cinq Français champions du Monde sur PC et prend aujourd’hui un...

ESIX s'associe à Lilium Hosting
#News

Aujourd'hui nous sommes fiers de vous présenter notre nouveau partenaire, Lilium Hosting qui va nous fournir un VPS pour héberger notre site. Ouvert depuis 201...

This article has not yet been translated into your language.
Aherys et Millenium, pour la France

Il a connu la toute première saison de Pro League avec Epsilon, participé à l’incroyable ascension d''unKnights jusqu''à cette même compétition - en début de Year 2 - et fait désormais parti de l’équipe Millenium, avec laquelle il est sur le point de disputer une rencontre déterminante face aux Finlandais de ENCE. Le but est simple : se qualifier pour la grande phase finale de Sao Paulo et comme la saison passée, devenir la seule équipe de l''hexagone opposée aux meilleurs blasons mondiaux. Eric « Aherys » Rajot nous promet une rencontre spéciale et de tout faire pour représenter au mieux la France. 


 

 

 

ESIX : Comment avez-vous accueilli la disqualification de beGenius, qui indirectement vous a replacé dans la course aux playoffs ?

Aherys : Bah, pour nous c’était une surprise complète en fait, on ne s’y attendait pas. On va dire que c’était une chance qui nous est tombée dessus. Il n’y a pas vraiment d’avis ou de ressentit là-dessus, nous on nous dit qu’on peut jouer à nouveau, bon ben.. Let’s go.

 

Peux-tu faire un bilan de la phase de groupe de Pro League qui a pris fin, en ce qui concerne Millenium ?

Après la défaite contre ARES, on était parti dans une dynamique de : « Ok, il faut analyser la saison, qu’est-ce qui n’a pas marché, qu’est-ce qui a fait qu’on s’est planté comme ça », parce que bon, nos premiers matchs ont été douloureux pour nous. Donc comment on aborde la prochaine saison ? comment on prépare le Six ? Comment on prépare la PGW ? En gros comment on prépare tout ça et on change ce qui ne va pas.

 

Après il y a eu l’annonce qu’on rejouait. Donc je pense qu’on a commencé un peu à mettre en pratique ce dont on avait parlé, et le résultat s’est fait immédiatement ressentir, donc ça, ça fait plaisir. On essaye d’avoir un jeu beaucoup plus libéré. Je pense que ça se ressent. On essaye de poser « ce qu’on peut faire ». Car le problème qu’on a eu sur cette saison, c’est qu’on n’a jamais réussi à ressortir ce qu’on faisait en prac, jamais. Et il y a plusieurs détails avec ça : il y avait une question de mental, je pense, une question d’organisation, de communication, de mise en situation également d’avant-match. Pleins de petits paramètres comme ça, qu’il a fallu modifier.

 

Liven nous a fait de longs discours, qui sont très justes, pour qu’on essaye de changer ça. Il a changé également un peu la manière de son lead. Nous, on a essayé de jouer plus libéré, plus décomplexé (Nb. sur le deuxième match contre ARES). Le fait qu’on joue un match qu’on n’aurait pas du jouer normalement, ça aide également a jouer plus décomplexé on va pas se mentir. Ça permet de développer une certaine agressivité, et surtout de se sentir bien dans son match, ne pas être complètement coincé et étouffé en tant que joueur et donc pouvoir se permettre de faire ces mooves, tout en respectant la strat, c’est un tout et au final et ça marche.

 

 

 

 

Quel visage allez-vous montrer contre ENCE ?

Sincèrement, je trouve qu’en ce moment on pète le feu. Depuis le match contre ARES ça nous a redonné un coup de boost. On travaille bien, on travaille beaucoup et on y croit.

 

Contre ENCE, on sait que c’est un gros match. Si on gagne, c’est génial, si on perd c’est dommage, le principal objectif c’est de toute façon montrer une performance correcte. Évidemment, l’enjeu fait qu’on aimerait bien gagner, mais après tu vois, si on perd contre eux et qu’on a proposé un match qui est serré avec des moove et une cohésion d’équipe on ne sera pas déçu.

 

On aura fait ce qu’on pouvait, on sait qu’en ligne les joueurs de ENCE sont d’excellents compétiteurs. Ence est aussi un de nos partenaires de prac régulier du coup on les connait très bien et eux aussi nous connaissent très bien. Très, très bien. Du coup, on sait exactement ce qu’ils jouent et ils savent exactement ce qu’on joue... Ce sera une rencontre spéciale.

 

Qu’apportes-tu de différent dans cette équipe, par rapport à Falko, que tu as remplacé ?

Par rapport à Falko, est-ce que c’est mieux ou moins bien pour l’équipe, c’est compliqué d’y répondre. Falko est un joueur d’exception. En termes de rôle, j’ai déjà une mission qui est extrêmement différente de celle qu’avait Falko.

 

En attaque, je dois assurer les back, faire en sorte qu’on ne se fasse pas contourner. Donc je me retrouve tout seul comme on peut le voir assez souvent, avec une position éloignée de mes mates. Sinon j’ai aussi parfois un rôle de support, plus classique, avec du droning et des choses comme ça.

 

En défense, j’ai très souvent des poses suicides, très difficiles à tenir, où souvent tu es sûr de mourir. Le but unique de ces poses est d’essayer de faire perdre un maximum de temps, et si possible de gratter un kill ou deux. Mais c’est surtout des poses sensées faire un tampon et obliger l’équipe adverse à venir à toi et perdre beaucoup de temps, car c’est une zone qu’on ne peut laisser sans contrôle.

 

Qu’as-tu à répondre aux critiques négatives lancées à l’égard de Millenium ?

Sur le fait qu’on peut faire mieux, c’est évident. Après ce qui peut être frustrant, c’est les mauvaises analyses. Je ne dis pas qu’il faut être un expert du jeu pour comprendre ce qui ne marche pas, mais je pense que d’un point de vue extérieur, c’est toujours très compliqué d’emmètre un jugement, quand tu n’a pas la communication, tu ne connais pas les rôles établis des joueurs, tu ne sais pas comment l’équipe travail et les objectifs.

 

Ce qui est marrant c’est de voir que tu peux te faire incendier sur un match et sur le match suivant si tu fais des choses bien, bon c’est un peu logique, mais tu va te faire aduler, t’as très peu d’entre-deux en fait. Alors que nous, si on avait besoin de soutien dans certains moments, ce serait justement dans les mauvais. Quand on gagne on reçoit pleins de « GG » c’est super appréciable, mais dans les moments de faiblesse on aurait également besoin de gens qui nous soutiennent.

 

Vous êtes désormais la seule équipe encore en course pour cette saison de Pro League. Les finales de 6Cup approchent, au même titre que le Six Invitational. Quels sont vos objectifs désormais ?

L’objectif clair et net, c’est de gagner la Pro League. Quand je suis rentré, c’est ce qu’on m’a dit. C’est LA ligne directrice, on veut cette victoire, on la veut vraiment. La on a encore toutes nos chances pour cette saison, après faut pas se mentir, en face ils la veulent aussi (Rires).

 

L’objectif concret c’est d’aller le plus loin possible sur cette Pro League, de profiter au maximum de ce bonus, et ce sera ensuite les qualifications du Six (Invitational). Ce serait énorme, c’est un bon gros rêve. La PGW nous intéresse également, on va essayer de proposer un maximum de choses dessus, mais la priorité absolue c’est vraiment le Six et faire ce qu’on peut sur cette Pro League. Essayer de se qualifier et représenter la France. Que les gens soient fiers de nous !

 

Nous remercions @Aherys et Millenium d’avoir permis cet entretien (Des extraits vocaux seront notamment diffusés avant la rencontre).

 

Rendez-vous à 19h sur la chaine UbisoftFR pour suivre les rencontres ENCE-Millenium puis snoOken Knows-PENTA Sports et connaitre les deux qualifiés pour la grande finale de Pro League Year 2 Season 3.

About the author
  • LusiTanoShoOter

EU specialist writer for / Especialista EU, escritor por / Spécialiste EU, rédacteur pour 

 

Partners
streamers