Guillaume "Scok" Beck est la voix iconique en France en matière de cast sur Rainbow Six Siège. Depuis le début du jeu, il ne cesse de jouer de sa voix pour animer les matchs et entrainer le public avec lui.

Il a pu caster toutes les leagues, en commençant par la Challenger, puis en se spécialisant dans la Pro League. On a également pu le retrouver sur de grands événements tels que le Six Invitational. Il a très souvent été présenté mais une fois de plus ESIX s'est lancé à son contact avant les finales de Pro League de Milan !

 

ESIX : Bonjour Scok, tout d’abord merci d’avoir accepté cette Interview. Pour commencer, pourrais-tu te présenter ?

Scok : Hello ! Je suis Guillaume "Scok" Beck, j'ai 29 ans et je suis commentateur français sur Rainbow Six Siege et streamer depuis maintenant 3 ans !

ESIX : Depuis combien de temps commentes-tu des matchs ?

Scok : J'ai commencé en Janvier/Février 2016 donc un peu plus de 3 ans, j'en ai fait mon métier en juillet 2016.

ESIX : Pourquoi t’être lancé dans le rôle de caster

Scok : Plus jeune déjà j'étais passionné par l'audiovisuel. J'ai fait de la radio au lycée et j'ai adoré ça. J'ai également commenté des courses de racer, ce sont les Formules 1 de l'aviation, des avions qui se tirent la bourre sur un circuit. Et j'adorais ça ! Alors naturellement, avec l'amour du jeu vidéo que j'ai depuis tout petit, en découvrant l'esport je me suis passionné pour le cast. Mon tout premier était sur Starcraft 2, c'était assez nul mais j'ai adoré ça, alors j'ai travaillé pour améliorer le tout et en faire mon métier :)

ESIX : Que penses-tu du travail de Furious, ton partenaire, en tant que commentateur/analyste ?

Scok : C'est vraiment génial d'être entouré de champions de Pro League et d'anciens joueurs pros, cela contraste parfaitement avec ce que moi je peux apporter. Je suis là pour la hype, le "play-by-play", le rythme et l'excitation, et Furious va apporter la dimension stratégique, le "pourquoi ils ont fait ça", le "comment ils ont évité ça", etc. Un caster n'est rien sans son binôme, et l'alchimie entre les deux est primordiale !

ESIX : Tu as commenté de nombreuses finales de Pro League, quel est ton pronostic en terme de vainqueur pour celle-ci ? 

Scok : Aucun pronostic possible vu la saison qu'on a eu ! G2 absents, Rogue absents, Liquid absents, Nora Rengo en reconstruction... C'est très dur à dire. L'Europe va gagner cette PL j'en suis persuadé. LeStream peut aller très loin, va aller très loin. J'ai envie de croire en une finale LSE/Empire. C'est très probable.  

ESIX : Quel serait le match de tes rêves à commenter ?

Sock : Une finale de Six Invitational devant des dizaines de milliers de spectateurs, une équipe française, un match tendu... Je n'ai pas d'affiche particulière à te citer, mais juste ce scénario-là, ce serait magnifique.  

ESIX : Ton meilleur souvenir en commentateur d’un match ?

Scok : Il y en a deux, Playing Ducks VS Most Wanted en Y1S3, parce que c'était ma première émotion aussi intense en cast, et bien sûr les finales de Rio, que ce soit Nora Rengo VS Rogue ou Fnatic VS EG. L'avènement de l'APAC, on était surexcités avec Fufu, en partie grâce à l'ambiance présente au sein de ce stade olympique de la Jeunesse Arena à Rio. C'était fou. Notre/mon meilleur cast, de loin.

ESIX : Merci encore Scok pour cette interview et nous te souhaitons bon courage pour ces finales !