La 6CUP arrive à grands pas ! Nous continuons notre série d'interviews avec, cette fois-ci, les mots de Anthrax de l'équipe Supremacy.

Votre saison de Pro League a été très mouvementée avec le départ et au final le retour de Alive mais aussi malheureusement une relégation en Challenger League, quel est votre objectif pour cette 6CUP ?

Comme à chaque événement, on vise la victoire ! On a conscience que le niveau sera très élevé mais on donnera tout ce qu'on a !

La Paris Games Week est-elle une étape importante pour montrer à la scène française que Supremacy s'est remise de tous ces changements et fait toujours partie des meilleures équipes françaises ?

Bien sûr ! Ce tournoi est l'occasion rêvée pour prouver à la communauté française, mais aussi à nous-mêmes que nous ne sommes pas complètement morts. Nous avons certes eu une saison très difficile, mais nous avons à coeur de montrer que ce n'était qu'une mauvaise passe et que nous pouvons retrouver un niveau de performance suffisant pour atteindre nos ambitions.

On sait que vous êtes habitués aux LANS mais un évènement offline en France, est plus motivant ou au contraire la pression est plus forte ?

Un mélange des deux je suppose ! On a la chance en France d'avoir une communauté exceptionnelle, donc jouer devant elle donne forcément envie de se depasser pour offrir un maximum de spectacle. Cette chance peut aussi se transformer en pression, on sort d'une saison compliquée et les gens nous attendront au tournant. Nous avons cependant de l'expérience sur ce genre de tournoi donc j'ai 100% confiance en mes joueurs et je sais qu'il n'y aura pas de mauvaise pression.

À cause de votre performance en Pro League, vous avez beaucoup été critiqués, comment faites-vous face à cela ?

Oui, dire que nous avons été beaucoup critiqués serait un euphémisme. On a conscience d'avoir fait une saison de PL très mauvaise, et nous en sommes les premiers mécontents. Les messages que l'on reçoit ne nous atteignent pas vraiment, ils sont agaçants mais on n'y accorde pas l'importance que les haters aimeraient qu'on leur donne. Comme on dit, on ne peut pas plaire à tout le monde, même les meilleures équipes s'attirent les foudres de personnes qui ont visiblement un peu trop de temps libre, la meilleure réponse à leur faire est de justement ne pas leur en donner.

Quelles sont les équipes qui vous font le plus peur ?

Au vu de notre saison nous n'avons pas un statut de favoris, on a énormément à prouver donc nous ne prendrons pas le risque de sous-estimer qui que ce soit.

Un petit mot à dire à la communauté ?

Un grand merci aux personnes qui continuent à nous soutenir dans la défaite, les seuls vrais supporters. Et merci à toute la communauté française qui permet à la scène compétitive d'exister et permet aux joueurs tels que nous de vivre de formidables événements comme cette PGW.

 

Suivez l'édition de la 6CUP 2018 à la Paris Games Week dans le Hall 3 sur la scène Ubisoft ou sur Twitch et Youtube les 27 et 28 octobre 2018 avec Scok, Furious et Sixquatre !