Ce début d'année démarre sur les chapeaux de roues sur la scène Rainbow Six, non pas pour des raisons e-sportives comme nous pourrions l'espérer, mais une nouvelle fois un coup de pied dans la fourmilière est donné concernant le mercato. En effet, Vitality a fait deux annonces dans la soirée du 3 janviers, via Twitter.

 

 

 

 

 

Beaucoup de réactions ont pu être constatées sur les réseaux : la stupeur évidemment, même si des changements se faisaient pressentir, pour une équipe qui évoluait depuis des années ensemble. C'est bel et bien la fin des rosters au sein desquels les joueurs travaillaient ensemble depuis les débuts du jeu. Il y a peu en effet, Panix était évincé du trio qu'il formait avec Revan et Enemy. Désormais, c'est au tour de Rafale et de Zephir de subir le même sort, puisqu'ils ne joueront plus aux côtés de Spark, avec qui ils jouaient depuis 2016, alors sur Xbox sous les couleurs de Supremacy. Et on peut même rappeler le quatuor qu'ils formaient avec Biboo, qui a déjà quitté l'équipe en automne dernier.

 

6CUP 2016

 

Ils avaient réussi une brillante transition sur PC, et avaient réussi à se hisser au plus haut niveau, la Pro League, ainsi que sur les scènes mondiales telles que le Six Invitational. Toutefois depuis le Six Major d'août 2018, l'équipe ne cessait de chuter, jusqu'à se voir réléguée en Challenger League. Même si la 6CUP avait pu donner espoir aux joueurs et à leurs supporters, le match de relégation s'est avéré être le coup fatal à cette "vieille équipe". Des Pingouins Tibétains, en passant par Supremacy, et en arrivant chez Vitality (le 12 mars 2018), ces joueurs figurent parmi les plus doués de la scène indépendamment des couleurs qu'ils ont portées.

 

Six Invitational 2018 - R3siak

 

D'une part, c'est un bouleversement considérable du côté des joueurs, laissant de ce fait BriD et Spark en tant que joueurs actifs (Biboo étant considéré comme joueur inactif, puisqu'il est toujours sous contrat). Mais c'est également le départ d'aPPROX, qui ne souhaite pas poursuivre sa carrière compétitive. La structure n'a pas annoncé son départ, mais c'est ce qu'il nous a confié par message.

On aurait espéré que le phoenix renaisse de ses cendres, mais ça n'est pas le cas. Les chemins se séparent après plusieurs années ensemble, et on salue le parcours mené jusqu'ici. Toutes ces scènes sur lesquelles ils ont pu monter.

Ni Zephir, ni Rafale ne se sont exprimés quant à leur futur sur le jeu. De son côté, Zephir souhaite néanmoins retrouver une équipe pour pouvoir rejouer. Rafale lui, réfléchit encore à son avenir éventuel sur Rainbow Six.

 

D'autre part, c'est le départ volontaire de deux hommes de l'ombre, Heaavens et BiOs qui ont porté l'équipe durant des mois et des mois. Heaavens les a accompagnés depuis leur transition sur PC, et a occupé pour la première fois son poste de manager lors de la Gamer Assembly 2017. A ce moment-là, on en attendait beaucoup de cette équipe, qui allait affronter ses adversaires sur une toute nouvelle plateforme.

Heaavens a annoncé samedi 5 janvier sur Twitter, qu'il intégrait l'équipe d'Ubisoft en tant que Digital Artist Esport.

 

 

 

Crédits : Stephanie Lindgren - DreamHack Valence 2018

Cette image marquante de la DreamHack montre à quel point ils se sont investis, Heaavens ainsi que BiOs, dans cette équipe. En effet, BiOs n'était présent que depuis la Coupe de France 2018. Il a su recoller les morceaux d'une équipe brisée par l'amer défaite, de cette compétition qu'ils dominaient pourtant. L'ancien coach a expliqué les raisons de son départ à travers un TwitLonger.

 

 

On ne peut que saluer cette décision de se retirer pour laisser libre cours à une équipe qui repart véritablement de zéro. Nouveaux membres, nouveau staff. Le soutien de la communauté est très important dans ces moments-là. L'attachement envers ces personnalités est bien réel, mais désormais chacun doit se tourner vers l'avenir, et la compétition.

 

Une chose est sûre, nous espérons que 2019 signera un retour en force des Vitality. Mais nous espérons tout aussi fortement que Zephir et Rafale reprendrons le chemin de la compétition dès que l'opportunité se présentera.