La troisième saison de Challenger league est arrivée à son terme et nous connaissons désormais les quatre écuries qui se disputeront les deux slots de Pro League mis en jeu lors des barrages de cette dernière étape, de l’année 2. Room Factory et dizLown - les deux finalistes - se disputaient ainsi le droit d’affronter le troisième du bracket de CL, tandis que Vitality et Overtime s’opposaient pour obtenir cette position, en sachant que le vainqueur tomberait sur Mysterious Monkeys, relégable de Pro League.



  Room Factory 2-0 dizLown 
Consulat (5-2) / Coastline (5-1)


 

Les Russes réalisent une fin de saison tout aussi surprenante qu’impressionnante. Envoyés dans le bracket des vaincus par Prov1dence dès la première journée, ils ont su redresser la barre en éliminant PlanetKey Dynamics du tournoi, avant de prendre leur revanche sur des Espagnols redevenus sOOn, se qualifiant ainsi pour la suite. Avec des victoires sur Vitality et dizLown en playoffs, Room Factory devient le bourreau des formations tricolores et succède à unKnights (ARES actuel) et beGenius – deux autres équipes françaises - au palmarès de la petite Pro League.


DizLown ne réussit donc pas à élever l’hexagone sur le toit de la Challenger League, et perd ainsi l’opportunité de jouer sa place pour l’étage supérieur, face au troisième de la compétition, Vitality. Un mal pour un bien, puisque la France conserve une chance de placer deux pions supplémentaires parmi les plus grandes équipes européennes. Le défi reste pourtant de taille pour les anciens Blackbees, car l’étape qui les sépare désormais de la PL, se nomme Mysterious Monkeys, qui s'est renforcé et qui compte bien conserver sa place au sein de la plus prestigieuse compétition R6 du vieux continent.


    Vitality W-FF Overtime



L’autre rencontre qui devait donner une chance de rattrapage au vainqueur de la petite finale n’a finalement pas eu lieu. La faute à un forfait de l’équipe britannique, suite à la non-disponibilité - il semblerait - de deux de ses joueurs. Les V restent dans la course pour les barrages de Pro League, et joueront leur grand retour parmi la crème de la crème, dans une revanche contre les Russes de Room Factory


Panix et les siens n’ont donc aucune marge d’erreur s’ils souhaitent retrouver dès cette saison, le plus haut niveau du circuit ESL de R6.


Les matchs auront lieu ce samedi 4, le même jour que les finales de 6CUp à la PGW, et sera donc une journée qui risque d’être chargée en émotion pour les deux formations françaises, qui pourraient potentiellement jouer un titre national et la montée en Pro League en l’espèce de quelques heures.