Quelques jours avant le début du Six Major de Paris, nous avons pu poser quelques questions à l'équipe de Vitality.

Peux-tu nous présenter un peu ton équipe ?

Mon équipe, composée de Biboo Spark Rafale Brid et moi, c'est l'histoire d'une bande de copains qui est devenue une famille. À force de vivre ensemble que ce soit en online mais également en LAN, nous sommes devenu plus que des amis. (Déjà 2 ans que le quatuor Spark Biboo Rafale et Zephir évolue ensemble)
S'en est suivi les arrivées de Heaavens Bios et Lyloun qui font un travail monstrueux pour que nous soyons dans les meilleures conditions à chaque instant de notre vie professionnelle, mais surtout à l'approche de chaque match, chaque compétition.
A nous 8 nous formons une très belle équipe prête à relever tous les défis. (ZephiR)

Vous avez obtenu difficilement votre qualification pour ce major de Paris, comment se sent l'équipe désormais avant de s'attaquer à la compétition devant le public français ?

Les deux derniers mois ont été très intenses en matière de compétition, d'enchainement de matchs, et de préparation. Au-delà d'intense, je dirais même très compliqué à assumer même pour un joueur professionnel.
Nous enchaînions tellement les matchs qu'il était difficile de les préparer comme on le souhaitait (et je pense que c'était le cas pour pas mal d'équipes). Nous n'avions parfois même pas le temps de nous entraîner et de travailler de nouvelles stratégies etc.. car nous avions toujours un match officiel avec la Pro League, le tournoi OGA Pit et les qualifs online pour le major.
Après notre désillusion à la CdF, nous n'avons pas eu le temps de nous apitoyer sur notre sort car il fallait se remobiliser pour la Pro League et on l'a bien fait. Il fallait reprendre de la confiance car nous savions que nous avions le niveau pour nous qualifier au major. Mais malheureusement ça n'a pas suffit non plus lors des qualifs online où nous échouons très proche du but.
Nous nous sommes rendu à Valence avec une très forte détermination qui nous a permis de faire un tournoi presque parfait et de décrocher enfin ce ticket pour le Six Major.
Aujourd'hui nous sommes fiers car c'était l'objectif n°1 à court terme, et nous y sommes parvenu. Maintenant la route est longue avant de pouvoir jouer devant nos supporters et le public français car il faudra sortir des poules.

Nous sommes prêts et nous avons hâte que la compétition débute. (ZephiR)

Vous avez échoué à la qualification au Major de Paris en finale de la Coupe de France, en finale du qualifier online, comment-on se relève mentalement de ces défaites ?

Après la déception de la Coupe de France où l'on fait un run à travers le winner bracket parfait mais qu'au final on perd notre seul match en grande finale, ce qui a pour conséquence de passer à côté du titre de champion de France mais aussi de la qualification au Major de Paris, ça a été très dur pour l'équipe. On ne s'en est pas remis tout de suite malgré le fait qu'on avait la saison de Pro League qui commençait le jeudi juste après, mais juste avant notre premier match l'équipe s'est remobilisé et s'est relevé pour se lancer dans le Pro League, mais aussi une semaine de folie avec les qualifications pour la Major qui nous est tombée dessus du jour au lendemain. On avait pendant cette semaine prévue des entraînements spécifiques pour se remettre en selle et revenir avec encore plus de nouveautés dans notre jeu mais cela n'a pas été possible car chaque jour de la semaine nous avions un match qui devenait au fur et à mesure plus important. Et au final on perd en winner contre une belle équipe d'IDK et en looser on chute contre Edenity et à ce moment c'est un autre coup de massue qui nous tombe dessus après la Coupe de France car au moment où on perd ce match contre Edenity, il ne reste plus qu'une seule compétition pour décrocher une place au Major et c'est la DreamHack Valence. Alors oui c'est dur et oui c'est toujours compliqué de se relever de ces déceptions, on a l'impression que ça va être impossible mais au final en tant que joueur pro compétitif on ne lâche rien, on donne tout et s'est comme ça que l'équipe et le collectif arrive à se relever ! (BiBoo)

L'arrivée de Bios fait-elle déjà son effet au sein de votre équipe ?

Son arrivée est un grand soulagement pour l'équipe, on sent qu'il a autant faim de victoire que nous. Ses analyses sont vite devenu incontournables pour nous et nous ont permis de progresser, le résultat à la DreamHack Valence parle de lui-même. (Spark)

Jouer le Six Major à domicile, quelle sensation cela te procure ?

Jouer le Six Major dans sa ville (Paris), c’est quelque chose de très spécial. Un mélange d’excitation et de pression. La majorité du public supportera les équipes françaises, enfin je l’espère ! Ce sera, je pense quelque chose d’extraordinaire à vivre. (BriD)

Si tu avais quelque chose à dire aux fans qui vous suivent tu leur dirais quoi ?

Merci de nous supporter dans la victoire comme dans la défaite, j'espère que vous serez nombreux durant ce Six Major de Paris ! #VforVictory (RaFaLe)