Difficile d'échapper à la Yunktis Royale, dont s'est saisie la communauté française. Mais si vous avez raté cet événement, ou que vous n'avez pas pu tout suivre, c'est l'heure du rattrapage !

Ce n'est autre que son fondateur lui-même, Sixquatre, qui a accepté de s'entretenir avec nous à propos de cette compétition.

 

Sixquatre lors du Six Invitational 2019 (Kitomy)

 

ESIX : Yunktis est une organisation que tu possèdes, dont tu es le fondateur. Qu’est-ce qui t’a donné envie de la relancer ?

Sixquatre : Sûrement le fait de voir dépérir ce qui est et restera un nom gravé dans l’histoire de Rainbow Six. Et puis l’appel des anciens de la communauté, très certainement.

 

ESIX : Est-ce que tu peux nous expliquer pourquoi tu as eu envie de créer ta propre compétition online ? Depuis quand mijotes-tu le projet ?

Sixquatre : Je pense que j’ai pris conscience qu’il manquait quelque chose aux jeunes pousses de la communauté à la suite du “Rising Star” qu’Ubisoft avait organisé à la PGW. J’avais vraiment envie de faire quelque chose pour mettre en avant les joueurs et proposer, quelque part, une passerelle plus facile vers le milieu pro car l’esport de Siege à l’heure actuelle, ne laisse que très peu de temps aux grosses organisations de s’intéresser et tester de jeunes joueurs.

 

ESIX : Quel est l’objectif à court terme/long terme ?

Sixquatre : Pour les deux équipes de Yunktis, indéniablement d’aller le plus loin possible et donc pour moi, de mettre à la disposition des joueurs les meilleures conditions de travail pour qu’elles atteignent leurs objectifs. 

Pour le Yunktis Royale, à long terme, cela me donne encore d’autres idées en étroite collaboration avec Siege.gg.

 

ESIX : Si l’on n’a pas suivi comment s’était déroulée la Yunktis Royale, peux-tu nous dire comment fonctionne-t-elle ?

Sixquatre : Tout passait par une première étape, le “Six Pick” qui consistait à mettre à disposition de la communauté un formulaire en adéquation avec ce que nous pensions comme étant une bonne base de travail (joueurs diamant, >18 ans, disponible...etc)

Cela nous a permis d’identifier 30 personnes (sur les 500 participants) que nous avons décidé de faire jouer les uns contre les autres pendant une période d’un mois (4 playdays) en live, en s’aidant de plusieurs experts dans leurs domaines (Siege.GG sur la partie stats pures, un psychologue, un analyste sur la partie communication et respect des rôles in-game et moi-même).

Au final, nous avons retenu 10 joueurs, répartis dans deux équipes : Yunktis White & Yunktis Blue.

 

ESIX : On connaît ton oeil d’analyste avisé, qu’est-ce qui t’a marqué durant ces semaines de compétition ?

Sixquatre : Mon œil commence à fatiguer avec l’éloignement de la compétition tu sais ! .. mais j’ai vraiment été surpris par l’implication de chacun des participants. Ils ont vraiment joué le jeu jusqu’au bout et le simple fait de voir ça m’a donné encore plus envie de m’investir à mon tour pour les aider à atteindre leurs objectifs, et outrepasser le simple aspect de concept de stream.

 

ESIX : Tu as récemment commenté sur Twitter que les 10 sélectionnés ont été compliqués à choisir. Qu’est-ce qui fait leur force ? Comment as-tu pu faire un choix ?

Sixquatre : Ils ont tous été très bons, mais il est vrai qu’au final, certains se sont mis plus en avant que d’autres : parfois dans leur capacité à gérer les duels, parfois dans leur communication ou tout simplement dans leurs interactions entre eux. Le choix a pris beaucoup (beaucoup) de temps car, même si j’étais parfaitement entouré, cela reste des humains dont nous parlons et les statistiques, aussi sérieuses soient-elles, ne sont pas (en tout cas dans un fps) une science exacte. Faire preuve du moins de subjectivité possible, c’est clair que c’est pas simple.

Au final, le choix a donc été fait avec une discussion entre les 10 personnes qui bossent derrière ce projet depuis maintenant 2 mois. 

 

ESIX : Pour conclure, pourrais-tu nous donner tes conclusions sur cette expérience ? Aurais-tu un mot pour la Salty Academy ou les autres spectateurs, qui t’ont sans aucun doute supporté tout le long ?

Sixquatre : Enrichissante. C’est le mot. Et je vais pas te mentir, extrêmement gratifiante. J’adore ce côté win-win-win dans le triptyque communauté / joueurs / stream. 

Merci, c’est l’autre mot je pense, car les retours négatifs de la commu’ ont été beaucoup moins nombreux que je ne l’aurais imaginé. C’est un risque pas simple que de me placer dans ce rôle : malgré mes semblants d’assurance, je doute de tout. 

Mais au final, je suis content de voir que les gens savent reconnaître le boulot d’une équipe à sa juste valeur.

Maintenant, il ne reste plus qu’à aller #ToZeTop ... 

 

 

Merci beaucoup Sixquatre pour tes mots, on a hâte de voir la suite !