Le Six Invitational est terminé, et le nouveau Champion est Penta Sports. Mais dans cet article on va s'intéresser aux changements à venir dans cette année 2018.
Après avoir résumé le déroulement de l'année 2 (2018) sur le plateau live de l'événement de Montreal, Alexandre Remy (Directeur de la marque), Leroy Athanassoff (Analyste de donnée) et Sebastien Levesque (Manager de Production) ont parlé de l'année à venir. Des buffs de maps, au système de ProLeague en passant par les refontes graphiques, les nouveautés apportées, au grand public fan de Rainbow Six, sont légions !
La rédaction d'ESIX vous a conconcté un long, très long récapitulatif des explications des "dev d'Ubi". (Passages relevés, Ici pour revoir l'intégralité de la présentation(35:03))

Futur du jeu, Serveur, Operation Health, Contenus saisons Y3..

Après avoir rappelé que l'année 2 avait été particulière, notamment grâce à l'intégration de la saison "Health" et donc le travail sur les fondamentaux du jeu. Alexandre Remy a montré un constat graphique extrêmement satisfaisant, sur les chiffres en forte hausse du nombre d' "Active players" (Comprenez, de joueurs actifs).

 

Comme vous pouvez le constater ci-dessus, entre le 1er janvier 2015, date de sortie officielle du jeu, et le 1er Janvier 2017, la hausse était stable, sans être complément ahurissante. Maintenant regardez entre le 1er Janvier 2017 et le 1er Janvier 2018, la courbe a subit une hausse significative avec quelques hauts et bas mais toujours en grimpant. On peut donc facilement dire que cette année 2, synonyme d'année d'amélioration aura su motiver les nouveaux joueurs à venir, et pour les joueurs étant déjà présent, aura su les conserver.
Alexandre Remy à commenté ce graphique en ajoutant:

"C'est une déclaration de comment la communauté est engagée et ça montre combien le travail des "devs" rend le jeu meilleur.

Alexandre Remy a continué à commenter sur la réussite du jeu en parlant des opérateurs, en effet, avec les huits à venir, nous aurons donc quarante-quatres opérateurs déployés en fin d'année 3. 

"Cent, ce n'est pas seulement un symbole (que de viser autant d'opérateurs), c'est aussi une déclaration, de la longévité qu'on veut mettre dans le jeu. Nous insistons sur le fait que nous sommes là pour les dix prochaines années donc attendez vous à encore plus de Rainbow Six dans vos vies pour encore un moment !"

Suite à cette déclaration, qui coupe toute rumeur sur un éventuel Rainbow Six: Siège 2 dans les prochaines années, on peut aussi valider le fait qu'Ubisoft a décidé de miser gros sur R6S, en effet, si on avait déjà eu vent que les Developpeurs voulaient arriver à la barre incroyable des cents opérateurs, la déclaration de Alexandre Remy valide bien le tout, précisant donc que 100 n'est qu'un nombre, qui n'est pas qu'un repère mathématique ou quantitatif. Le nombre des opérateurs au final pouvant passer au dessus de ce nombre, ça promet encore de belles années au jeu d'autant que, avant de passer la parole à son collègue, Alexandre Remy a confirmé que les Developpeurs et les équipes d'Ubisoft, travaillaient toujours plus à améliorer le contenu du jeu, pour les nouveaux joueurs comme pour les anciens. Voilà ce qu'il en est du futur du jeu pour les temps à venir.

En ce qui concerne la Year 2 "Operation Health", voici en visuel ce qui a changé:

"Depuis que nous avons changé de serveurs pour de meilleurs et plus puissants serveurs, comme vous pouvez le voir sur les graphiques avant-après, les résultats ont changé de façon drastique, le jeu est bien plus stable, bien plus fiable et l'ensemble de nos services ont été amélioré

En effet comme vous pouvez le noter, le premier graphique montre le nombre d'affichage d'icônes* qu'enregistraient les serveurs Ubisofts. Montrant qu'il y avait des soucis de liaisons entre les serveurs et les utilisateurs pour diverses raisons (Problèmes de ping, connexions, mise à jour de données ou encore problèmes d'host).
Sur le deuxième graphique, le nombre d'enregistrement a littéralement chuté, prouvant ainsi que les serveurs envoient et reçoivent mieux les données qu'ils le faisaient avant.
*Les Icones apparaissent parfois en haut à droite de votre écran de jeu lors d'un soucis.
Autre nouveauté, deux nouveaux "Data Center" (Centres de données) qui feront que chacun des joueurs du jeu aura un ping encore moins élevé. Un en Afrique du Sud, l'autre au Sud de l'Europe.

Au niveau des saisons au sein de la year 3,  tout les trois mois verront l'apparitions d'une nouvelle saison

Comme vous le savez, la prochaine saison intégrera l'opération "Chimera" avec deux nouveaux opérateurs (un Français, nommé Lion, et une Russe, nommée Zinka), ainsi que le mode "Outbreak" (voir Ici). La deuxième saison intégrera deux opérateurs Italiens, ainsi qu'une nouvelle map. La troisième saison intégrera deux opérateurs, un Britanique, l'autre Américain ainsi qu'une Rework map (voir plus bas). Quant à la dernière saison, elle ramènera avec elle deux agents Marocains et une nouvelle map. 
Un gros changement comparé à l'année 2, cette fois, pas de saison "Health 2.0", que du contenu et l'ajout d'un nouveau mode en début d'année.


Pick&Ban


Après avoir entendu les explications d'Alexandre Remy, voici Leroy Athanassoff, qui s'est présenté via une petite histoire bien intéressante de lui.

"Avant de travailler dans les jeux vidéos, j'étais comme un joueur Pro sur Rainbow Six Ravenshield, avec mon meilleur ami on prenait notre matériel, voyageait partout en France pour participer à des LANs, à l'époque le jeu n'était pas compétitif / e-sportif, il n'y avait pas de grande structure. Alors être à cet événement (en parlant du Six Invitational), quelques dix ans après avec toutes ces personnes venant de partout dans le monde, c'est quelque chose pour moi, je réalise un rêve à travers eux (les joueurs, le public etc.)"

Comme quoi, tout le monde sera d'accord pour dire qu'il faut perserver, votre rêve viendra peut être plus tard. Quoiqu'il en soit, fermons cette agréable petite parenthèse et revenons en aux sujets principaux.

Leroy Athanassoff fait parti de l'équipe qui a travaillé sur le système de "Pick&Ban" Operateur (choisir ou bannir) qui sera instauré dans les matchs.

"A chaque fois qu'on parlait des cents opérateurs comme but à atteindre, nous avions, de notre côté, ce projet en tête..

Selon Leroy Athanassoff, donner la possibilité aux joueurs de "Pick&Ban", c'est comme leur donner une sorte de pouvoir, et cela permet, entre autre, de voir l'expérience du jeu augmenter, de mettre entre les mains des joueurs, la capacité à changer la méta ! 
En effet, le pouvoir de supprimer d'une map, un tel opérateur, ou un autre, sachant que basiquement on va retrouver l'opérateur en question dans chacunes des Lines-Ups est en soit un changement de méta et de gameplay. Ca forcera les équipes à faire évoluer leur jeu et leurs stratégies pour parer à toutes mauvaises déconvenues.

En ce qui concerne le "Pick&Ban" chacune des équipes pourra choisir de bannir un opérateur attaquant et défenseur pour l'intégralité de la map. Cela veut dire que, si par exemple, l'équipe Orange ban Twitch, l'équipe Blue ne pourra plus jouer avec Twitch, il en va de même pour l'équipe Orange, et ce tout le long de la map.
Le premier bannissement est fait par la première équipe qui défend, elle se doit de bannir un attaquant, ensuite c'est l'équipe attaquante qui bannit le deuxième attaquant, vient ensuite le bannissement des défenseurs. L'équipe qui attaque bannit en première et pour finir, l'équipe en défense, clôt le "Pick&Ban".

Au final, chaque équipe se verra perdre la possibilité de jouer deux opérateurs de chaque groupes (deux attaquants, deux défenseurs).
Nouveauté dans la nouveauté, lorsque le "Pick&Ban" est terminé, que les équipes ont choisi leurs opérateurs, les adversaires les voient. A l'exception d'un, qui restera caché (un freezetime de seize secondes est ajouté pour permettre aux équipes de choisir leur dernier "Agent secret" ou "Six Picks"). 
Un réel nouveau concept puisque si le mode "Pick&Ban" est courrant sur les scènes e-sportives, le mode personnage secret ne l'est pas !

Du coup, terminé le largage de drone à tout va pour repérer les opérateurs ennemis, l'information sera disponible avant le début du round, excepté pour un. Cela laissera matière à réfléchir pour les Leaders-in-game.
Tout ceci n'arrivera malheureusement que pour la saison 2. En effet, il a été prévu qu'avec le nouveau mode de jeu, ce système "Pick&Ban" n'arriverait que pour la saison 2. 

"Le "Pick&Ban" sera lancé pour la saison 2 et pour la ProLeague uniquement. Cela arrivera pour le nouveau format de la compétition." Leroy Athanassoff nous prévient donc, dans un peu plus de trois mois, ce nouveau système sera mis en place !
En plus de ça, il y aura beaucoup de refonte, notamment avec le système de Defuse de bombe, sans en dire plus, Leroy Athanassoff nous a assuré que ça sera grandiose !


Map Rework, Map Buff, Level Design..


Au tour de Sebastien Levesque de prendre la parole et d'exposer les nouveautés à venir pour la Year 3, et ça n'est pas des moindres !

C'est à coup de "What's up" (rire), que Sebastien Levesque entame son exposé.

"Nous sommes arrivés à un point tournant du jeu où nous avons 19 maps ! Nous voulons revisiter certaines de celles-ci que nous trouvons "un-balanced" (mal équilibrées), pour le "Roaming" ou même par rapport à des bombes sites pas réellement viable. Quoiqu'il en soit, le but visé est de rééquilibrer les maps."

Comment ne pas prendre cette nouvelle avec un grand sourire, tout le monde connaît par exemple Café, où deux "bomb point" sur les trois sont réellement jouables, mais le troisième (Boulangerie) est peu fiable; et bien ce type de map va certainement se voir changer d'autant qu'il a aussi été annoncé que pour certaines maps à trois sites bombes. Il pourrait y en avoir un quatrième (voir plus bas).

Sujets assez intéressants, les Maps Rework et Map Buff.

En effet vu comme ça, c'est compliqué à comprendre, voilà grossièrement ce qu'est le Map Rework:

- Alternate Version, imaginez Chalet, map enneigée habituellement, où l'air frais se fait ressentir (d'autant plus quand on détruit les portes et le fenêtre n'est-ce-pas ?). Imaginez la maintenant couverte de la verte pelouse d'un bel été dans les montagnes ? Et bien l'Alternate version c'est ça. La même map, mais légérement différente (comme peuvent l'être le mode nuit / jour des maps qu'on a déjà).
- Le level design représente en fait le fait de positionner la map de sorte que chacun des sides (attaquants / défenseurs) aient autant de chance de l'emporter dans le round et que la conception des maps fait que les joueurs progressent dans l'intérieur du batîment sans avoir à faire des "gun-fights" intérieurs contre extérieurs. Ce qui serait un pas en arrière dans le developpement du gameplay.

Et pour le Map buff:

Le map buff est le fait d'ajuster les maps, qu'elles soient rééquilibrés, qu'elles soient plus fiables et jouables pour les deux camps. C'est aussi le fait d'ajouter un 4ème objectif, pour rendre les maps encore plus compétitives et pour faire en sorte de moins anticiper les tactiques de l'adversaire.
En ce qui concerne l'équilibrage, les équipes d'Ubisoft vont le mettre en place via des nouveaux couloirs, nouvelles salles, nouveaux passages, déplacer des murs destructibles ou non.. Par exemple Clubhouse qui se voit ajouter une nouvelle salle au dernier étage, à la place d'une partie du toit, un grand espace fenêtre au niveau du haut du garage, une nouvelle disposition de la salle du billard ou encore un changement au niveau de la salle "stock". Voici ci-dessous.

Bref revisiter un peu la map, sans en changer complétement sa base. Néanmoins pour certaines maps, le map buff sera bien plus qu'un ajustement, et sera intégré au Rework, un travail complet de l'aspect graphique, esthétique et gameplay, par exemple Hereford:


Year 3 e-sport, saisons..


L'année trois marque le glas du système de bracket qui avait été instauré en Year 2. En effet, le manque d'équipe active et de haut niveau avait obligé Ubisoft et l'ESL a créer un système de bracket pour leur ProLeague. Dorénavant, ça sera un système de ligue sur six mois à l'exception de la saison 1 (saison 7 toutes saisons confondues) qui ne durera que trois mois. C'est une saison de transition et ça se voit dans l'image ci-dessus. Le long de l'année, il y a aura quatre DreamHack, ainsi qu'un autre Major (événement d'importance comme le Six à Montreal), qui sera à Paris. La Year 3 courra jusqu'à Mai 2019.
Evidemment pour les fans de GO4, il y aura toujours la possibilité d'y participer tout le long de l'année.


Voilà, tout ce que les "Dev" ont réalisé jusqu'à présent, et qui a retenu notre attention se trouve ci-dessus. Merci d'avoir lu, vous avez bien eu du courage !