Astro e Team Fontt, para um primeiro titulo mundial ?
#Pro League

Ele conheçeu o Six Invitational com Santos Dexterity, tem um dos nivels mais altos de Skill e AIM, e tentara de ganhar a Pro League com a sua Team Fontt, em cas...

Willkey et ENCE, pour briser la malédiction
#Pro League

Il est le lead in game d’ENCE, une équipe aux multiples visages. Toujours qualifiés en présentiel de Pro League depuis la première édition de cette dernière — m...

Julio e Black Dragons para trazer o primeiro título ao Brasil
#Pro League

Ele passou por a BRK e joga agora com um outro grande da LATAM, é considerado como o melhor suporte da cena e representará o Brasil com a sua time Black Dragons...

Easilyy et 1nfamy pour prolonger une saison de rêve
#Pro League

Après s’être sortis d’un retour en Challenger League lors des relégations de la saison précédente, les 1nfamy, menés par Easilyy, sont parvenus à se qualifier p...

Fabian et Penta, en route pour rentrer dans la légende
#Pro League

Il est le capitaine de Penta, la formation double championne du monde en titre, et connait donc ce roster mieux que personne. Fabian « Fabian » Hallsten compte...

Falko, le nouveau départ d'un champion
#Pro League

Il est le seul joueur à avoir remporté la Pro League avec deux structures différentes, l’un des cinq Français champions du Monde sur PC et prend aujourd’hui un...

ESIX s'associe à Lilium Hosting
#News

Aujourd'hui nous sommes fiers de vous présenter notre nouveau partenaire, Lilium Hosting qui va nous fournir un VPS pour héberger notre site. Ouvert depuis 201...

Este artigo ainda não foi traduzido para o seu idioma.
InterroBang, entre cast et Pro League



Depuis plusieurs semaines un nouveau caster de Pro League a rejoint KiXSTAr sur la scène de Rainbow Six Siege, il s’agit d’InterroBang. Nous avons eu le plaisir de le rencontrer pour une interview.


 

 

 

Bonsoir InterroBang ! Pourrais-tu te présenter?

« Je suis Parker “InterroBang” MacKay, je suis Canadien, de Toronto et j’ai eu l’opportunité de caster la Pro League de Rainbow Six Siege à Katowice en Pologne. C’est là que sont les studios de l’ESL. Mon contrat se termine début novembre et ensuite je serais au Brésil pour caster la finale de la Pro League.  

 

Comment se passe l’expérience d’habiter en Pologne?

Pour l’instant, tout va bien ! Je n’ai jamais habité à l’étranger donc pour moi c’est une expérience nouvelle. J’ai habité dans différents endroits au Canada, mais je n’ai jamais traversé l’océan. Il y a eu des défis à surmonter, par exemple, je suis encore habitué à l’horaire américain et donc je suis souvent debout la nuit et dors durant la journée. Ce n’est pas obligatoirement quelque chose de mal, car mes amis au Canada sont aussi réveillés. Katowice n’est pas une ville où l’anglais est parlé couramment comme ce serait le cas à Varsovie ou Cracovie, donc cela rajoute encore un défi quotidien pour communiquer et simplement pour se déplacer. Cela fait que la période d’adaptation est plus longue et moins agréable. »

 

Depuis quand suis-tu la scène Rainbow Six et qu’aimes-tu dans ce jeu?

« Bonne question, des collègues aimaient beaucoup le jeu et je n’y avais jamais joué. Le premier Rainbow Six auquel j’ai joué était Rainbow Six 3 en 2005-2006 et je l’ai beaucoup aimé. Le jeu était très différent à cette époque comparée à maintenant et il n’y avait pas de PvP si je me souviens bien. J’aimais beaucoup cet aspect tactique et réaliste qu’avait ce jeu. Après, j’ai vu Siege être joué et je l’ai aimé. Honnêtement, au début c’était de bouche à oreille et plein de gens disaient qu’il était très bien, des amis gamers y jouaient aussi et je l’ai finalement acheté sur Steam pendant les soldes de Noël. J’aime la sensation des armes et des mouvements et que chaque opérateur ait un style différent en attaque et en défense. À partir de là j’ai commencé à jouer et je suis un des propriétaires de Power Haus Gaming. Nous avons commencé à rapprocher des amis ensemble pour jouer à Rainbow Six et nous avons grandi comme cela. De là, j’ai fini par avoir  l’opportunité de caster quelques mois plus tard. »

 

Comment as-tu commencé à caster?

« Ma première opportunité était pour un petit événement de ma communauté, juste quelques personnes qui jouaient ensemble, nous étions dans le lobby et j’ai casté comme si c’était la Pro League. De là, j’ai été approché par une équipe et un des membres de la “Siege Contender Serie” et c’est là que j’ai commencé à faire mes diffusions sur mon Twitch. C’était vraiment limite avec une infrastructure minimale et nous n’avions que 5 ou 6 spectateurs. Plusieurs équipes sont venues nous rejoindre sur le stream et le nombre de nos spectateurs a augmenté et nous avons commencé à grandir. CCS qui est juste en dessous de l’ESL aux États-Unis — pour les compétitions de Rainbow Six — m’a contacté et j’ai posé une candidature. Ils ont vu quelques-unes de mes diffusions et c’est là que je suis vraiment entré dans le casting. Ils avaient des transitions de scènes, des statistiques sur les opérateurs et les maps, des bases de données, de là, les spectateurs ont continué à monter et nous voilà ! »

 

Comment est-il de caster la Pro League?

« Les retours ont été excellents, pas dans le sens où ils sont tous positifs, mais dans le sens où c’est agréable de savoir que les spectateurs aiment le travail assidu que tous les quatre nous fournissons et avons apporté aux diffusions. Le plus important pour nous est de faire le meilleur travail possible et de le partager avec vous. J’essaye de faire du mieux possible en fonction des commentaires que nous recevons, mais aussi de ce sur quoi la production nous suggère de travailler ainsi que ce que je vois. Nous faisons tout ça et je crois que ça se remarque et que c’est apprécié. Je pense que de donner une image accessible au jeu est très important pour nous et c’est ce qui sépare un bon cast, d’un très bon cast, et de ne pas être submergé d’informations pour le spectateur. Il nous appartient par conséquent de prendre ce que vous voyez, qui est généralement très compliqué, et de le casser en petits morceaux qui seront beaucoup plus faciles à digérer. C’est à cause du fait que la majorité des spectateurs ne sont pas des joueurs de Pro League et nous ne voulons pas les submerger d’informations, mais leur donner une bonne compréhension du jeu. »

 

En tant que casteur, es-tu plus dans l’analyse ou dans le commentaire?

« Je préfère faire action par action, je peux également remplir le rôle d’analyste si nécessaire, même si ce n’est pas mon point fort, je peux apporter une compréhension basique de ce qui se passe. Mais ce sur quoi je me concentre lorsque je caste et ce sur quoi j’ai toujours travaillé afin de m’améliorer, c’est l’action par action, et c’est là je pense où je suis le meilleur. »

 

Quelle quantité de recherches fais-tu sur les équipes avant les matchs?

« Cela dépend de l’équipe. Lorsque j’ai commencé à caster de la Pro League, la région sur laquelle j’avais le moins de connaissances était la LATAM, car à cause de mon travail il était difficile pour moi de la regarder, de plus la langue est différente. Pour les équipes nord-américaines, c’est là ou j’avais le moins de recherches à faire, car j’avais déjà de bonnes connaissances sur les huit équipes qui sont actuellement en Pro League et franchement avec la majorité d’équipes qui sont en Challenger League, en parlant, castant, et jouant avec eux. Toutefois, nous avons tout de même fait des fiches par équipes, c’était initié par KiX pour toutes les régions et toutes les équipes que nous pouvions. Mais maintenant que nous sommes en place, ça ne demande plus autant de temps, car nous quatre sommes suffisamment confiants pour regarder ces équipes et être capables de parler des résultats, des statistiques et des matchs de la saison. Au début de celle-ci, je passais au moins 1 à 2 heures à la recherche d’information sur chaque équipe. Maintenant, j’ai pour habitude de regarder de nouveau chaque cast pour voir ce que je n’aime pas quant à mon casting. »

 

Que penses-tu des différentes métas de Rainbow Six Siege? As-tu une méta préférée? Penses-tu qu’on doit forcément s’adapter à une méta ?

« Je pense que dans ce type de jeu il est très difficile de ne pas avoir de méta, car il y a toujours des opérateurs qui sont mieux adaptés que d’autres à certaines situations. Par exemple, Smoke n’est presque jamais un mauvais choix de pick, pareil pour Bandit ou Jäger. Mira a une arme très puissante et un gadget qui a complètement changé la façon de jouer et a par exemple, créé des sites beaucoup plus accessibles et d’autres inaccessibles. Je pense qu’il est presque impossible d’atteindre une balance parfaite entre tous les opérateurs. Alors, je ne suis opposé à aucune méta, mais certaines peuvent être ennuyeux à voir. En ce moment, nous sommes à un point dans le jeu ou nous avons beaucoup d’opérateurs qui sont viables et c’est peut-être le cas, car nous sommes en début de saison. Par exemple, nous avons vu une Frost il y a deux semaines, et en LATAM on voit pas mal de Lésion. Je crois cela super de voir une vaste gamme d’opérateurs et cela apporte une variabilité dans les bombsites qui se jouent. »

 

Et le mot de la fin?

« Pas grand-chose à ajouter, la Superweek est finie et c’était une opportunité incroyable de mettre en valeur le meilleur de Rainbow Six pendant six jours. C’était incroyable d’avoir autant de spectateurs et de retours. C’était aussi très fatigant, car nous avons fait beaucoup de diffusions, mais ça valait vraiment le coup. J’ai été très chanceux d’avoir eu cette opportunité que peu de personnes ont et qu’encore moins de personnes acceptent. De rejoindre tous les casteurs actuels et passés et de pouvoir faire ce travail est un énorme privilège que je n’oublierai jamais. La dernière chose que j’ai à ajouter est de remercier tous ceux qui m’ont soutenu, la “Siege Contender Series”, Vivid Rainbow Six, CCS, PowerHaus, ceux que j’ai casté, toutes les personnes de l’ESL qui m’ont aussi aidé. Il y a trop de personnes à remercier et si je commence, j’en aurai pour une heure ou plus. Ceux qui m’ont aidé connaissent leur contribution et je voudrais vraiment prendre le temps de leur montrer mon appréciation et mes remerciements, je ne serais pas là sans eux. Et pour tous ceux qui nous rejoignent, si vous avez des commentaires, n’hésitez pas, nous sommes là pour les écouter et essayer d’améliorer le stream au maximum. Rejoignez-nous dans les prochaines semaines, nous avons des matchs incroyables à venir et après rendez-vous au Brésil ! Pour les équipes en relégations et en Challenger League, bonne chance à vous pour aller ou retourner en Pro League. »

 

Nous remercions Interro Bang, que vous pouvez retrouver sur son Twitter, mais également aux commandes des matchs de Pro League sur la chaine Rainbow6.

Sobre o autor
  • Cyb3line

Everything NA Social Media

Parceiros
streamers